Procédés Membranaires

Bioréacteur à membranes

Caractérisation de membranes et Eau potable

Industrialisation de procédés et CFD

Propriétés de Transport et Métrologie

Traitement des effluents

Intensification de procédés

suite...

Présentation


L'Equipe Procédés Membranaires (EPM) consacre ses activités à des recherches appliquées et à leur transfert vers le monde industriel où interfèrent les exigences scientifiques, économiques et celles de la confidentialité des sujets traités.
Ses activités sont en forte progression et couvrent un large spectre : depuis la conception de nouvelles membranes et modules jusqu'au développement et à l'installation de nouveaux procédés membranaires industriels. L'objectif principal de l'équipe Procédés Membranaires est d'améliorer l'efficacité de ces procédés limitée par le colmatage et le coût de mise en œuvre, tout en apportant des solutions innovantes dans le traitement d’effluents spécifiques et la purification de composés de haute valeur ajoutée.
L’optimisation des procédés membranaires passe par une meilleure compréhension des mécanismes mis en jeu. Les activités de l’EPM se divisent en 6 axes de recherche inter-agissant entre eux :

    - Bioréacteur à membranes (Benoit Marrot)
    - Caractérisation de membranes et Eau potable (Yvan Wyart)
    - Industrialisation de procédés et CFD (Philippe Moulin)
    - Propriétés de Transport et Métrologie (Jean Philippe Bonnet)
    - Traitement des effluents (Emilie Carretier)
    - Intensification de procédés (Mathias Monnot)


Pour plus d'information, cliquer sur les images ci-dessous !
Toute évolution des procédés ne peut reposer que sur la connaissance approfondie des problématiques qui les génèrent et des choix qui peuvent en découler. Les problématiques scientifiques évoquées sont complexes et multiples. Dans ce cadre, les activités de recherche sont pour la majorité en partenariat avec un industriel dans le cadre d’un contrat de collaboration de recherche. A partir d’une idée développée au laboratoire ou d’une problématique industrielle), il s’agit ici de travailler en partenariat industriels-EPM dans un cadre réaliste de variables opératoires. 

Responsable

x >

Annuaire personnel permanent

x >

Doctorants, Post-Doctorants et CDD

x >

Equipements

Plate forme de 20 pilotes de filtration
1 pilote de perméation gazeuse
2 pilote de pervaporation
1 OI haute pression, NF,
3 pilotes de screening
9 pilotes de MF-UF
1 BRM
1 station de production d'eau potable 20m3.J-1
1 unité de purification d'eau 240m3.J-1
1 BRM industriel
1 pilote multi scales MF-UF

Partenaires industriels et académiques

Dernières Publications de l'équipe

  • M.V. Johansson, F. Testa, I. Zaier, P. Perrier, P. Bonnet, et al.. Mass flow rate and permeability measurements in microporous media. Vacuum, Elsevier, 2018, 158, pp.75 - 85. 〈10.1016/j.vacuum.2018.09.030〉. 〈hal-01888007〉 Plus de détails...
  • Morgane Le Hir, Yvan Wyart, Gaëlle Georges, Laure Siozade Lamoine, Patrick Sauvade, et al.. Effect of salinity and nanoparticle polydispersity on UF membrane retention fouling. Journal of Membrane Science, Elsevier, 2018, 563, pp.405 - 418. 〈10.1016/j.memsci.2018.05.077〉. 〈hal-01875598〉 Plus de détails...
  • Clémence Cordier, Christophe Stavrakakis, Patrick Sauvade, Franz Coelho, Philippe Moulin. Air Backwash Efficiency on Organic Fouling of UF Membranes Applied to Shellfish Hatchery Effluents. Membranes, MDPI AG, Basel, Switzerland 2018, 8 (3), 〈10.3390/membranes8030048〉. 〈hal-01887993〉 Plus de détails...
  • Thomas La Rocca, Emilie Carretier, Thomas Clair, Martial Etienne, Philippe Moulin. On-Line NIR to Regulate Pervaporation Process: Application for Dehydration. Membranes, MDPI AG, Basel, Switzerland 2018, 8 (3), 〈10.3390/membranes8030074〉. 〈hal-01888002〉 Plus de détails...
  • P. Hamon, Philippe Moulin, L. Ercolei, Benoit Marrot. Oncological ward wastewater treatment by membrane bioreactor: Acclimation feasibility and pharmaceuticals removal performances. Journal of Water Process Engineering, Elsevier, 2018, 21, pp.9 - 26. 〈10.1016/j.jwpe.2017.11.012〉. 〈hal-01707836〉 Plus de détails...
x >

Rencontres scientifiques

Soutenances de thèses et HDR

10 avril 2018 - Pervaporation de composés purs : approche expérimentale du couplage entre transfert de matière et transfert de chaleur / Soutenance de thèse Amine Sid Ali Toudji
Doctorant: Amine Sid Ali TOUDJI

Date de la soutenance : Vendredi 10 avril 2018 à 09:45 Grand amphithéâtre du CEREGE

Résumé de la thèse
L'objectif de ce travail est l'étude du procédé de pervaporation et plus particulièrement la compréhension des mécanismes de transfert dans une membrane en polymère qualifiée de dense. La compréhension de ces mécanismes permettrait de lever les verrous limitant le développement de ce procédé, comme les faibles flux de matière ainsi que l'origine et la quantité de chaleur nécessaire au transfert à travers la membrane. Afin de répondre à ces questions, nous avons développé un dispositif expérimental qui permet de mesurer en simultané les densités de flux de matière et de chaleur. La configuration frontale statique de perméation du dispositif donne accès au profil de température du liquide d'alimentation. Ces données de température ont permis de calculer les densités de flux de chaleur engagées durant les expériences de pervaporation grâce à un calcul par méthode inverse couplé à une simulation STAR CCM+. La densité de flux de matière est mesurée par une nouvelle méthode en complément de la méthode gravimétrique qui a servi de référence. La nouvelle méthode utilise un capteur de pression situé dans réservoir d'alimentation permettant de mesurer en continu la densité de flux de matière avec fréquence d'acquisition de 1Hz synchronisée avec la mesure des températures. Afin de faciliter la compréhension des mécanismes de transfert, nous nous sommes restreints à la perméation de composés purs. La corrélation des deux flux (de matière et de chaleur) mesurés nous a conduit à la conclusion que la quantité de chaleur prise au fluide en amont pour pervaporer une unité de masse de liquide pur est inférieure à la quantité de chaleur nécessaire pour vaporiser ce même liquide. Elle représente 50 % de celle-ci dans le cas de l’eau et seulement 25 % dans le cas de l’'éthanol. 

Mots clés : Pervaporation,densité de flux de matière,densité de flux de chaleur,membrane dense

Jury:
Directeur de these     Emilie CARRETIER                 Aix-Marseille Université
CoDirecteur de these     Jean-Philippe BONNET         Aix-Marseille Université
CoDirecteur de these     Jean-Laurent GARDAREIN Aix-Marseille Université
Rapporteur                     Eric FAVRE                         Université de lorraine
Rapporteur                     Laetitia PEREZ                         Université de Nantes
Examinateur                     Violaine ATHES                 Agro Paris Tech
Examinateur                     David BRUTIN                         Aix-Marseille Université
Examinateur                     Murielle RABILLER BAUDRY Université de Rennes
6 décembre 2017 - Caractérisation du colmatage des membranes d’ultrafiltration de production d’eau potable par des nanoparticules fluorescentes / Soutenance de thèse Morgane LE HIR
Doctorante : Morgane Le HIR

Date et lieu de la soutenance : Mercredi 6 décembre 2017 à 10h15, Amphithéâtre du CEREGE, Europôle de l’Arbois, Aix-en-Provence

Résumé de la thèse: 
La production et l’utilisation croissante des nanomatériaux et nanoparticules (NP) dans de nombreux secteurs d’activité conduisent inévitablement à un relargage de NP dans l’environnement et notamment dans les eaux devenant ainsi une pollution émergente dans le schéma de la production d’eau potable. Les membranes d’ultrafiltration (UF), semblent présenter un réel potentiel de rétention envers les NP du fait de leur taille de pores proche de 20 nm. La filtration de NP fluorescentes de diamètre 100, 10 et 1,5 nm en suspensions, seules ou en mélange, a été étudiée. Les tailles des NP ainsi sélectionnées permettent de travailler avec des dimensions plus grandes, plus petite et du même ordre de grandeur que la taille des pores. L’influence des conditions opératoires, à travers la variation de la pression transmembranaire (PTM) et du facteur de concentration volumique (FCV) sur la rétention et la récupération des NP a été traitée par plan d’expériences. La considération de la concentration des flux de la filtration en nombre de NP, notamment grâce à l’utilisation d’un Nanosight NS300, a permis d’estimer le nombre de NP bloquées sur et/ou dans la membrane. Une méthodologie précise et fiable permettant la localisation de ces NP bloquées a été consolidée par une précision de mesure plus importante grâce à une caractérisation multi-échelle. Des profils de pénétration des NP fluorescentes dans la membrane ont été ainsi réalisés grâce à une imagerie au Microscope Confocal à Balayage Laser (MCBL). L’application des modèles de colmatage aux données expérimentales a montré une bonne adéquation avec la localisation microscopique des NP et les résultats expérimentaux obtenus. L’influence des conditions opératoires, de la présence de sel et/ou de la polydispersité de la suspension d’alimentation sur l’établissement et la localisation du colmatage a pu être déterminée.

Mots clés : Ultrafiltration, nanoparticule, fluorescence, colmatage, caractérisation, eau 

Jury :
C. Charcosset, LAGEP Lyon, Rapporteur
G. Georges, Aix-Marseille Université, Examinateur
C. Guigui, INSA Toulouse, Rapporteur
P. Moulin, Aix-Marseille Université, Directeur de thèse
B. Teychene, Université de Poitiers, Examinateur
Y. Wyart, Aix-Marseille Université, Co-directeur de thèse
Membre invité :
P. Sauvade, Société Aquasource, SUEZ