Procédés et Fluides Supercritiques

Extraction supercritique

Fractionnement supercritique

Génération de particules, cristallisation, encapsulation

Imprégnation (matrices et implants polymériques, silices, …)

suite...

Procédés et fluides supercritiques

Les fluides supercritiques (FSC) ou sous critiques ont des propriétés spécifiques qui sont exploitées dans un certain nombre d'applications aussi bien à l'échelle du laboratoire qu'à l'échelle industrielle. 
Leur utilisation représente une alternative à l'utilisation des solvants organiques présentant des problèmes de pollution, de toxicité et/ou de sécurité. L'équipe «Procédés et Fluides Supercritiques» met au point et développe des procédés utilisant principalement le dioxyde de carbone supercritique.

Les principaux thèmes de recherche abordés par l'Equipe «Procédés et Fluides Supercritiques» sont :

- Procédés de séparation et de mise en forme utilisant les FSC 
     - Extraction supercritique
     - Fractionnement supercritique
     - Génération de particules, cristallisation, encapsulation
     - Imprégnation (matrices et implants polymériques, silices, …)

- Hydrodynamique et phénomènes de dispersion dans les milieux Haute Pression

- Equilibres de phases dans les milieux Haute Pression

Responsable

x >

Annuaire personnel permanent

x >

Doctorants, Post-Doctorants et CDD

x >

Equipement

- Autoclaves d'extraction, de cristallisation et d'imprégnation - de quelques mL à plusieurs litres.
- Montage expérimental de cristallisation ou d'encapsulation en milieu supercritique.
- Pilote de fractionnement supercritique
- Autoclave à fenêtre
- Cellules Haute Pression de mesures d'équilibres de phases résistant jusqu'à 700 bar. 

Dernières publications de l'équipe

  • Abir Bouledjouidja, Yasmine Masmoudi, M. Sergent, Elisabeth Badens. Effect of operational conditions on the supercritical carbon dioxide impregnation of anti-inflammatory and antibiotic drugs in rigid commercial intraocular lenses. Journal of Supercritical Fluids, Elsevier, 2017, 130, pp.63 - 75. 〈http://dx.doi.org/10.1016/j.supflu.2017.07.015〉. 〈10.1016/j.supflu.2017.07.015〉. 〈hal-01578745〉 Plus de détails...
  • Frederique Bertaud, Christelle Crampon, Elisabeth Badens. Volatile terpene extraction of spruce, fir and maritime pine wood: supercritical CO2 extraction compared to classical solvent extractions and steam distillationVolume: 71Issue: 7-8Pages: 667-673Special Issue: SIDOI: 10.1515/hf-2016-0197Published: JUL 2017 . Holzforschung, De Gruyter, 2017. 〈hal-01596420〉 Plus de détails...
  • Adil Mouahid, Cyril Dufour, Elisabeth Badens. Supercritical CO 2 extraction from endemic Corsican plants; comparison of oil composition and extraction yield with hydrodistillation method. Journal of CO2 Utilization, Elsevier, 2017, 20, pp.263 - 273. 〈10.1016/j.jcou.2017.06.003〉. 〈hal-01596432〉 Plus de détails...
  • C. Dufour, Christelle Crampon, C. Delbecque, P-P. Garry, Elisabeth Badens. Purification of sclareol by supercritical CO2 fractionation process. Journal of Supercritical Fluids, Elsevier, 2017, 122, pp.35 - 42. 〈10.1016/j.supflu.2016.12.001〉. 〈hal-01596425〉 Plus de détails...
  • Carlos Ariel Pieck, Christelle Crampon, Elisabeth Charton. A new model for the fractionation of fish oil FAEEs. Journal of Supercritical Fluids, Elsevier, 2017, 120 (2, SI), pp.258-265. 〈10.1016/j.supflu.2016.05.024〉. 〈hal-01464693〉 Plus de détails...
x >

Rencontres scientifiques

Soutenances de thèses et HDR

4 avril 2018 - Développement de procèdes propres utilisant le co2 supercritique/ Soutenance HDR Christelle CRAMPON
Dr. Christelle CRAMPON

Date de la soutenance : Mercredi 4 avril 2018 à 10:00 Grand amphithéâtre du CEREGE

Résumé des travaux
Lors de cette présentation, je vais faire une rétrospective de mes activités de recherche depuis le début de ma carrière d’enseignant-chercheur, effectuée en grande partie au sein de l’équipe « Procédés et Fluides Supercritiques » du laboratoire Mécanique, Modélisation et Procédés Propres. Mes activités concernent essentiellement le développement de procédés utilisant le CO2 supercritique. L’utilisation de ce solvant garantit la mise en place de procédés propres et compacts. Le CO2 supercritique est en effet reconnu par “the U.S. Food and Drug Administration” (US FDA) comme étant un solvant GRAS (Generally Recognized As Safe) dont l’utilisation est en adéquation avec des applications alimentaires ou liées à la santé. Il est d’ailleurs approuvé pour la production de produits agroalimentaires sans déclaration. Ce solvant est également plutôt sélectif ; cette sélectivité est modulée en faisant varier la pression et la température. La récupération du produit ciblé ou sa séparation avec le fluide supercritique se fait par simple dépressurisation puisque le CO2 est gazeux et perd son pouvoir solvant dans les conditions ambiantes de pression et de température. Les coordonnées critiques du CO2 sont facilement accessibles (Tc = 304,21 K ; Pc = 7,38 MPa) et notamment la température critique qui permet d’utiliser le CO2 supercritique pour travailler avec des composés thermosensibles. 

Parmi les procédés étudiés, je vais aborder l’extraction de composés d’intérêt par CO2 supercritique à partir de matière solide (plantes, microalgues…), le fractionnement supercritique et enfin l’élaboration de systèmes à libération contrôlée en milieu supercritique. Ces activités de recherche ont trouvé des applications larges allant de l’énergie avec la production de biocarburants, la santé avec l’élaboration de liposomes et de systèmes à libération contrôlée, la parfumerie avec le fractionnement de mélanges liquides complexes issus de plantes… Pour chacun des procédés présentés, je vais rappeler les résultats essentiels et proposer des perspectives de recherches. 

Mots clefs : CO2 supercritique, procédés propres, extraction, fractionnement, génération de particules

Jury:
Rapporteurs
Dr Nora Ventosa – Université de Barcelone
Professeur Jean-Stéphane Condoret – Université Paul-Sabatier
Professeur Jacques Fages - Ecole des Mines d’Albi-Carmaux
Évaluateurs
Dr Stéphane Sarrade - CEA Saclay
Tutrice
Professeur Elisabeth Badens - Aix-Marseille Université

12 octobre 2017 - Cristallisation par procédé Supercritique Anti-Solvant (SAS) : influence des conditions opératoires sur le polymorphisme des cristaux / Soutenance de thèse Samia ABDELLI - HAROUN
Doctorante: Samia ABDELLI - HAROUN

Date de soutenance :  jeudi 12 octobre à 15h, la soutenance se déroulera dans la salle des thèses à Saint-Jérôme (la salle est située au rez- de - chaussée du département des longues)

Résumé des travaux :

Ce travail de thèse de doctorat a eu pour objectif d’étudier la cristallisation d’un principe actif pharmaceutique, le sulfathiazole, par procédé Supercritique Anti-Solvant. Nous nous sommes plus particulièrement intéressés à l’influence des conditions opératoires sur les caractéristiques des cristaux générés en termes de taille, nature polymorphique et faciès. Une attention plus particulière a été portée sur la nature polymorphique des cristaux formés en regard des conditions thermodynamiques et hydrodynamiques du milieu de cristallisation. En effet, le polymorphisme concerne plus de 80% de molécules pharmaceutiques et l’obtention d’une forme polymorphique non désirée peut avoir des conséquences dramatiques sur la biodisponibilité du médicament ou sur sa stabilité dans le temps. Lors d’une campagne expérimentale de cristallisation, nous avons fait varier la température (313 K et 328 K), la pression (10 et 20 MPa), le rapport molaire solvant/CO2 (2,5 à 15%) et la concentration massique de la solution organique (0,5 à 1,8%). Le caractère original de ce travail est que nous avons également étudié l’influence de la durée de l’étape de cristallisation sur les caractéristiques des cristaux formés. Ce paramètre est particulièrement important et à prendre en compte lors du changement d’échelle. Plusieurs expériences ont été réalisées pour des durées de précipitation différentes, de 4, 5 et 8 h. Nous avons également étudié au préalable les équilibres de phases et mesuré les solubilités du principe actif dans la phase fluide afin de connaître l’état de sursaturation dans le milieu de cristallisation pour toutes les conditions étudiées.


Les résultats ont montré que dans certaines conditions la forme polymorphique IV (la plus stable à pression ambiante) est obtenue pure alors que dans d’autres conditions elle est obtenue en mélange avec la forme instable I. Nous avons par ailleurs observé une variation des caractéristiques des cristaux en fonction de la durée de l’étape de cristallisation. Dans les conditions correspondant à de faibles sursaturations et à des phénomènes de transfert limités, la forme IV est initialement obtenue alors que la formation de la forme I est ensuite favorisée au cours du temps. Ces résultats démontrent clairement l’importance du contrôle de la durée de l’étape de cristallisation par le procédé SAS.

Jury :

Dr. Pascale SUBRA-PATERNAULT           Université de Bordeaux                                  

Pr. Denis MANGIN                                      Université de Lyon I

Examinateur :

Dr. B. CALVIGNAC                                    Université d’Angers

Directrices de thèse :

Pr. Elisabeth BADENS                                 Aix-Marseille Université

Dr. Yasmine MASMOUDI                           Aix-Marseille Université