Le CNRS met à l'honneur un résultat scientifique remarquable en Bioingénierie / publication Nature avec des auteurs M2P2

février 2020
.
Etienne Loiseau, Simon Gsell, Aude Nommick, Charline Jomard, Delphine Gras,  Pascal Chanez, Umberto D’Ortona, Laurent Kodjabachian, Julien Favier et Annie Viallat. 
Active mucus–cilia hydrodynamic coupling drives self-organization of human bronchial epithelium. Nature Physics, Nature Publishing Group, 2020, ⟨10.1038/s41567-020-0980-z⟩ 


Depuis sa publication dans le revue Nature, ce travail interdisciplinaire réunissant des chercheures et chercheurs du Centre interdisciplinaire de nanoscience de Marseille (CINaM, CNRS/AMU), du laboratoire de Mécanique, modélisation et procédés propres (M2P2, CNRS/Centrale Marseille/AMU), de l’Institut du développement de Marseille (IBDM, CNRS/AMU), du Centre de recherche en CardioVasculaire et Nutrition (C2VN, AMU/Inserm/INRAE) et de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) ont montré que l’hydrodynamique du mucus et le battement ciliaire sont liés : le mucus a besoin de battements réguliers et coordonnés des cils pour se déplacer, mais aussi que ceux-ci ne se synchronisent correctement qu’en présence de mucus.

Voir plus :