2 des 3 Prix de thèse Jean Neel accordés par le CFM sont pour le M2P2 !!

2020

Le Club Français des Membranes 

récompense tous les trois ans, après expertise par un jury national d’une trentaine de membres, un lauréat par an pour la meilleure thèse dans le domaine des procédés membranaires. Ce prix de thèse est baptisé Jean NEEL en honneur du physicien et chimiste français qui a travaillé sur les membranes permsélectives. Elles sont beaucoup utilisées aujourd’hui pour les reins artificiels, le dessalement des eaux saumâtres et de l’eau de mer, l'épuration de l’eau, et les multiples séparateurs (perméateurs, pervaporateurs) qui permettent aux industriels d’épurer leurs produits et leurs rejets.

Morgane LE HIR

vient d'obtenir le Prix de thèse 2017 du Club Français des Membranes (CFM) dans le cadre du concours Prix Jean NEEL 2017, 2018, 2019 pour sa thèse dirigée par Philippe Moulin et Yvan Wyart :

"Caractérisation du colmatage des membranes d'ultrafiltration de production d'eau potable par des nanoparticules fluorescentes"


Clémence CORDIER

vient d'obtenir le Prix de thèse 2019 du Club Français des Membranes (CFM) dans le cadre du concours Prix Jean NEEL 2017, 2018, 2019 pour sa thèse dirigée par Philippe Moulin :

"L'ultrafiltration pour une meilleure maîtrise de la qualité de l'eau dans les écloseries et nurseries conchylicoles"